AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

amiante

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Voir le profil de l'utilisateur http://infinity-source.forumactif.org
avatar


∞ infinity.
Admin
Messages : 108
Date d'inscription : 11/08/2013

Feuille de personnage
ESSAIE:

MessageSujet: amiante Dim 18 Aoû - 22:31

un titre à mettre ici.
(prévert) ▽ Tout simplement des nuages Qui crèvent comme des chiens Des chiens qui disparaissent Au fil de l'eau sur Brest Et vont pourrir au loin Au loin très loin de Brest Dont il ne reste rien.  
« Jadis, si je me souviens bien, ma vie était un festin où s'ouvraient tous les coeurs, où tous les vins coulaient. Un soir, j'ai assis la Beauté sur mes genoux. – Et je l'ai trouvée amère. – Et je l'ai injuriée. Je me suis armé contre la justice. Je me suis enfui. Ô sorcières, ô misère, ô haine, c'est à vous que mon trésor a été confié ! Je parvins à faire s'évanouir dans mon esprit toute l'espérance humaine. Sur toute joie pour l'étrangler j'ai fait le bond sourd de la bête féroce. J'ai appelé les bourreaux pour, en périssant, mordre la crosse de leurs fusils. J'ai appelé les fléaux, pour m'étouffer avec le sable, avec le sang. Le malheur a été mon dieu. Je me suis allongé dans la boue. Je me suis séché à l'air du crime. Et j'ai joué de bons tours à la folie. Et le printemps m'a apporté l'affreux rire de l'idiot. Or, tout dernièrement, m'étant trouvé sur le point de faire le dernier couac ! j'ai songé à rechercher le clef du festin ancien, où je reprendrais peut–être appétit. La charité est cette clef. – Cette inspiration prouve que j'ai rêvé ! "Tu resteras hyène, etc.... ," se récrie le démon qui me couronna de si aimables pavots. "Gagne la mort avec tous tes appétits, et ton égoïsme et tous les péchés capitaux." Ah ! j'en ai trop pris: – Mais, cher Satan, je vous en conjure, une prunelle moins irritée ! et en attendant les quelques petites lâchetés en retard, vous qui aimez dans l'écrivain l'absence des facultés descriptives ou instructives, je vous détache des quelques hideux feuillets de mon carnet de damné. ▲ RIMBAUD
(c) AMIANTE



Code:
<center><link href='http://fonts.googleapis.com/css?family=Megrim' rel='stylesheet' type='text/css'><div style="position: relative; left:-20px; top: 0px; border-radius: 200px; width: 250px; height: 250px; background:url(http://25.media.tumblr.com/e8b1370f9afbd834ba0b47249f380d7b/tumblr_miuw7oKYrI1reqg8zo1_500.gif); -webkit-filter:grayscale(100%); background-position:center; box-shadow: 0px 0px 5px #AAA;"><div style="position: relative; left:155px; top: 93px; background:url(http://25.media.tumblr.com/9c106f64543e12522ad3df39f6ae5ad0/tumblr_mho4xijUDU1s1sbqho2_250.gif); -webkit-filter:grayscale(100%); background-position:center; border-radius:200px;width: 150px; height: 150px; box-shadow: 0px 0px 5px #AAA;"></div> <div style="position: relative;  left:-140px; top: 0px;  background:url(http://www.hapshack.com/images/pAPQ4.png); -webkit-filter:grayscale(100%); border-radius:200px; width: 100px; height: 100px; box-shadow: 0px 0px 5px #AAA;"></div></div><div style="margin-top:-40px;width:450px; min-height:300px; background-color:black; border-radius:50px; box-shadow:0px 0px 10px black;"><div style="position:relative; padding-top:50px; font-family:Megrim; font-size:35px; text-transform:uppercase; letter-spacing:-2px; line-height:25px; text-align:center; color:#cccccc">un titre à mettre ici.</div><img src="http://24.media.tumblr.com/tumblr_mbxu6nxoWx1rijlueo1_400.jpg" style=" margin-top:10px; width:400px; border-radius:10px;"/><div style="font-family:MS Mincho; font-size:17px; line-height:14px; text-transform:uppercase; padding-left:20px; padding-right:20px; padding-top:10px; color:#cccccc; text-align:justify;">[i](prévert)[/i] ▽ Tout simplement des nuages Qui crèvent comme des chiens Des chiens qui disparaissent Au fil de l'eau sur Brest Et vont pourrir au loin Au loin très loin de Brest Dont il ne reste rien.  </div><div style="font-family:arial; font-size:12px; line-height:12px; text-align:justify; padding:10px 20px; color:#999999">« Jadis, si je me souviens bien, ma vie était un festin où s'ouvraient tous les coeurs, où tous les vins coulaient. Un soir, j'ai assis la Beauté sur mes genoux. – Et je l'ai trouvée amère. – Et je l'ai injuriée. Je me suis armé contre la justice. Je me suis enfui. Ô sorcières, ô misère, ô haine, c'est à vous que mon trésor a été confié ! Je parvins à faire s'évanouir dans mon esprit toute l'espérance humaine. Sur toute joie pour l'étrangler j'ai fait le bond sourd de la bête féroce. J'ai appelé les bourreaux pour, en périssant, mordre la crosse de leurs fusils. J'ai appelé les fléaux, pour m'étouffer avec le sable, avec le sang. Le malheur a été mon dieu. Je me suis allongé dans la boue. Je me suis séché à l'air du crime. Et j'ai joué de bons tours à la folie. Et le printemps m'a apporté l'affreux rire de l'idiot. Or, tout dernièrement, m'étant trouvé sur le point de faire le dernier couac ! j'ai songé à rechercher le clef du festin ancien, où je reprendrais peut–être appétit. La charité est cette clef. – Cette inspiration prouve que j'ai rêvé ! "Tu resteras hyène, etc.... ," se récrie le démon qui me couronna de si aimables pavots. "Gagne la mort avec tous tes appétits, et ton égoïsme et tous les péchés capitaux." Ah ! j'en ai trop pris: – Mais, cher Satan, je vous en conjure, une prunelle moins irritée ! et en attendant les quelques petites lâchetés en retard, vous qui aimez dans l'écrivain l'absence des facultés descriptives ou instructives, je vous détache des quelques hideux feuillets de mon carnet de damné. <b>▲ RIMBAUD</b></div><div style="font-family:rockwell; text-align:center; font-size:10px; color:#666666;">(c) AMIANTE</div>
</div></center>
Revenir en haut Aller en bas
amiante
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Infinity Source :: LE GUIDE UNIVERSITAIRE :: CODAGES :: CONTEXTE & SUJETS-
Sauter vers: